logo QUITOU.TV

Projet QUITOU.com… Et maintenant?

QUITOU.comJuste des envies d’encore disais-je…

Rappelez-vous, un précédent billet retraçait les coulisses de l’évolution du projet QUITOU.com jusqu’au tournage des premières vidéos. Avant de poursuivre, si vous le désirez, vous pouvez le découvrir ici.

Que s’est-il passé depuis ? Du vin a coulé sous nos ponts pendant le millésime 2015. Beaucoup de vin… La confiance qui nous portait au départ a vaillamment fait face à la réalité du marché, parfois bien éloignée des attentes des rêveurs que nous sommes (et resterons)…

Mise sur le marché des premiers packs

Pack Quitou.com

Pack « Visages du chardonnay  »   © Quitou.com

Ce fut à la fois excitant et stressant. Il a fallu construire le site internet, sans grande expérience et avec les moyens du bord. Le défi était de le rendre utilisable le plus rapidement possible afin de permettre aux visiteurs d’y faire leur choix intuitivement et sans complications. L’objectif fut atteint et la période des fêtes se révéla idéale pour nous confirmer la réelle adéquation entre notre offre et la notion de cadeau. Premières ventes, soulagement, retours positifs, quelques soucis logistiques également, des suggestions au détour de la boîte mail, des critiques aussi, constructives pour la plupart, heureusement…

Nos premiers packs de découverte du vin et de la dégustation étaient en vente. Depuis leur domicile, les utilisateurs pouvaient commencer à « jouer le vin » avec Quitou, par une dégustation concrète assistée par vidéo. Les mois de décembre et janvier furent riches en enseignements. Parmi ceux-ci, la satisfaction des utilisateurs, porteuse d’énergie pour les mois qui allaient suivre.

En quête de notoriété

Assez rapidement pourtant, l’écueil du déficit de notoriété démontra sa force. Nous étions quelque peu tiraillés, encouragés par les retours et les ventes qui étaient intéressantes, insuffisantes toutefois pour supporter le financement que tout projet entrepreneurial exige pour poursuivre son développement. Puisque l’accueil du marché se montrait favorable, nous nous sommes posé l’épineuse question du catalyseur de notoriété. Comment se faire connaître sans dépenser des sommes conséquentes (que nous n’avions pas/plus) pour des campagnes médiatiques qu’on sait coûteuses et pas toujours efficaces ?

Pour nous, et nous l’avons assez vite compris, pas d’accès possible aux médias audiovisuels. Je profite de l’occasion pour remercier Marc Vanhellemont pour son coup de pouce dans la rubrique du Soir. La surprise passée, le titre choisi « Le vin en pantoufles » avait fini par me séduire…

En Belgique, en matière de vin, les personnes ressources susceptibles d’intéresser les décideurs des principales chaînes radio et télévisées se limitent à 2 ou 3 personnalités. Sans diminuer l’incontestable mérite de ces experts, nous ne pouvions que regretter ce quasi-monopole et avons découvert la difficulté engendrée par la volonté de se faire connaître auprès d’un plus large public sans vider nos réserves.

Pourtant, après avoir vécu l’expérience des tournages en studio pour nos premières capsules, je me sentais prêt à affronter d’autres caméras pour exposer au grand public l’esprit qui nous anime et les grandes lignes de l’offre que nous avions confrontée au marché. Ce constat d’impossibilité (temporaire ?) établi, il a donc fallu envisager d’autres stratégies.

Tournage vidéo Quitou.com

© Quitou.com

Parallèlement, j’étais extrêmement motivé à l’idée de tourner de nouvelles capsules et bouteilles pour illustrer d’autres thèmes de l’univers de découverte du vin de QUITOU.com.

Comme précisé dans le précédent billet, le résultat technique somme toute assez professionnel atteint par les premiers tournages n’a pas voilé ma propre difficulté à m’adapter à un studio virtuel tout compte fait assez froid et aseptisé. Je ne m’y suis pas suffisamment senti proche de celles et ceux avec qui je souhaitais vivre une expérience de dégustation. Au sein de l’équipe qui nous a accueillis, personne n’en est responsable. De plus, les tournages en studio pro nécessitaient des moyens financiers que l’état de nos finances ne pouvait supporter sans un financement extérieur qu’à ce stade, nous pensons prématuré.

Dont acte.

L’étape suivante

Les objectifs pour l’étape suivante ont progressivement été clairement définis. Faire connaître au grand public les coulisses de notre « matrice », cet univers de découverte individualisée du vin, personnalisée en fonction des centres d’intérêt, motivations et compétences de chacun.

Que comprend-elle ? Près de 300 thèmes de capsules, reliés entre eux par des liens de force et de complicité permettant à l’aventurier du vin qui sommeille en beaucoup d’entre nous d’entrer dans le monde du vin à son rythme et par le jeu de la dégustation, par la porte qu’il choisit et non par le programme imposé des cycles de cours classiques. Tout ça en dégustant tranquillement installé chez soi, seul, en couple, en famille ou entre amis. Et en découvrant des vins susceptibles de garnir sa cave, leur plage de dégustation et les accords gourmands qu’ils appellent.

Matrice Quitou.com

© Quitou.com

Vous n’aimez que le vin blanc mais vous hésitez au moment du choix ?

Vous souhaitez apprendre à déguster à votre rythme ? Parler simplement du vin ?

Vous appréciez le chardonnay et souhaitez en savoir plus sur ce cépage ?

Les vins du Nouveau Monde vous intéressent ? Comment les découvrir ?

Vous aimez le Chablis et désirez découvrir les différents visages de cette appellation ?

Vous partez en vacances dans le Languedoc et aimeriez découvrir le style des vins de cette région ?

Certains vins rouges vous plaisent et d’autres pas ; vous apprécieriez de comprendre pourquoi ?

Associer vins et mets s’apparente à une épreuve pour vous ?

Tout cela, entre autres, nous souhaitons vous le faire découvrir.

Le double défi qui se présente à nous est donc de se faire davantage connaître tout en montrant un plus large aperçu de l’expérience que nous souhaitons partager avec les consommateurs désireux d’en savoir plus sur le vin. Quant aux moyens audiovisuels envisagés, ils doivent eux aussi répondre à double exigence : offrir un résultat technique professionnel tout en maintenant un cadre de tournage convivial et évitant une trop grande sophistication. Bref, un environnement favorisant la simplicité et le rapprochement, le tout à budget accessible et permettant de tourner suffisamment de capsules pour offrir un choix suffisant dès le début de l’aventure pour l’utilisateur.

Nous avons testé une approche vidéo différente, avec des moyens plus simples et par définition moins coûteux mais offrant un résultat professionnel. Le test a été effectué sur la dégustation d’un vin et non un thème « pédagogique » de la matrice évoquée ci-dessus.

Notre premier focus a porté sur un vin de saison, susceptible de réchauffer nos papilles par ces froideurs hivernales, un malbec argentin né en Altitude, dans la province de Mendoza, sur les premiers contreforts de la Cordillère des Andes. Qu’en pensez-vous? Votre avis nous importe, n’hésitez pas à nous communiquer vos impressions, observations, attentes ou suggestions.

Partenariat

Parallèlement, d’autres opportunités d’accompagnement des consommateurs dans leur découverte du vin se sont présentées. Nous explorons actuellement celles qui permettront à la fois de faire connaître notre concept et de tester différentes approches d’accompagnement de l’amateur de vin, averti ou non. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de l’évolution de ces perspectives, qui prennent aujourd’hui un visage de plus en plus concret.

Notre objectif est aussi de présenter de plus en plus de vidéos dégustation et conseils en accès gratuit. Si vous souhaitez être tenus au courant des nouvelles mises en ligne de nos capsules vidéos, n’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube « QUITOU.TV ». Vous serez avertis par mail de chaque nouvelle publication.

logo QUITOU.TV

A bientôt donc, pour la suite de nos aventures partagées autour du vin !

Q.

Bouchon de la cuvée "La Consulta" 2007 de la Bodega Achaval Ferrer, Mendoza, Argentina

Bodega Achaval Ferrer – Finca Altamira « La Consulta » 2007 – Mendoza, Argentina

Bodega Achaval Ferrer – Finca Altamira « La Consulta » 2007 – Mendoza, Argentina

Hier soir, chez Javier Scotto du restaurant Toma Mate à Beersel, un malbec reserva 2011 charnu et juteux de la bodega Jean Bousquet nous a accueillis…

Puis, sans s’annoncer, un quidam s’est présenté, l’air de rien et à l’aveugle. Joli moment partagé autour d’un cru terriblement rassembleur.

La Cuvée de malbec "La Consulta" 2007 de la Bodega Achaval Ferrer - Mendoza - Argentina

Bodega Achaval Ferrer – Finca Altamira – « La Consulta » 2007 – Mendoza – Argentina      Photo – VR

Continue reading

Chai6

A chacun son conclave…

Chai6

A chacun son conclave…

A l’heure où les orientations de toute la chrétienté se jouaient secrètement derrière les lourdes portes de la chapelle Sixtine, au moment où les regards de presque tous, y compris des non croyants, guettaient la couleur d’une fumée sans feu, je rêvais moi d’un autre conclave…

 

Continue reading