QUITOU.com

Vingt ans de cheminement avec le vin, puis QUITOU.com

sol des graves de bordeaux

© V. Roelandt –  Graves de Bordeaux

QUITOU.com est sur la rampe de lancement

Quelle est son origine ? Quels objectifs poursuit-il ? C’est à ces questions que répond ce billet, qui vous permettra de faire connaissance avec l’esprit qui anime notre projet.

Certains domaines nous paraissent plus hermétiques que d’autres, réservés aux seuls initiés, inaccessibles par leur apparente complexité, intimidants parfois par l’image que les professionnels en donnent…

On se surprend à les approcher, sans réellement parvenir à les comprendre. Par manque de temps, de moyens, de compétences… Pas forcément par manque d’envie.

Le monde du vin et de la dégustation appartient à ces milieux-là. C’est un constat, pas une fatalité.

Face aux initiatives destinées à le rendre plus accessible, il résiste avec une redoutable efficacité.

Deguster le vin

© V. Roelandt

Nous restons démunis, souvent contraints d’accepter notre dépendance vis-à-vis de ceux qui associent dans le domaine connaissances et compétences.

Les experts se placent souvent face à nous, plus rarement avec nous.

Les reflets d’un parcours personnel

Comme beaucoup, j’ai longtemps cherché le chemin qui m’amènerait jusqu’au vin. Découvrir, comprendre, connaître, mieux en parler, associer aux mets, partager, acheter autrement… Les envies étaient multiples mais j’ignorais par où commencer. L’envie de voyage dans les vignes me tenaillait mais je n’osais y aller, par manque de confiance, de mots pour nourrir l’échange. Le vignoble m’appelait… Une jungle impénétrable, observant mon incompétence avec un sourire narquois. C’est l’image que j’en avais. Vingt ans plus tard, où pensez-vous que j’aimerais me trouver, au quotidien ?

vignoble d'alsace en hiver

© V. Roelandt

Une conviction s’est toutefois rapidement imposée, celle de souhaiter suivre mon propre chemin pour aller à la rencontre du vin à ma manière, à mon rythme, là où je souhaitais me trouver, au gré des rencontres et partages… Sans fausse assurance, avec humilité mais en confiance et sans complexes. J’étais prêt pour le voyage, sans possibilité d’imaginer jusqu’où il m’emmènerait… A ce moment déjà, en coulisses non exprimées, QUITOU.com était à sa source.

Aujourd’hui je réalise le chemin parcouru avec un plaisir intense, partagé avec tous ceux qui m’accordent leur confiance en me permettant de les accompagner dans cette fascinante exploration, tout en réalisant qu’en la matière, de nouveaux horizons se profilent sans cesse, de nouvelles connaissances émergeant chaque jour. L’humilité est plus que jamais de mise, de même que le retrait devant la force de travail du vigneron.

A vous qui ressentez ou avez un jour ressenti cette envie, je soumets cette conviction : « Tant que le vin est considéré comme un simple produit de consommation, à analyser, décrypter, la route vers sa compréhension reste nébuleuse, sans réelles perspectives.

Dès qu’il est envisagé comme une expérience à vivre, sensorielle, hédoniste, orientée vers l’acquisition de compétences davantage que vers la performance, les horizons d’un fascinant univers s’ouvrent à nous. Il ne reste plus alors qu’à en entrouvrir les portes. Et l’aventure peut commencer… ».

Comment s’y prendre…

Remplir un verre de vin et tenter d’écouter ce qu’il nous raconte ? Quelles sont les clefs de cette compréhension ?

cepage chardonnay

© V. Roelandt – cépage chardonnay

Étudier la vigne et la vinification pour mieux « lire » le vin ? Suivre des cours d’œnologie et d’initiation à la dégustation ?

Ces approches-là ont fait leurs preuves; elles suivent toutefois davantage une logique de transmission de savoirs qu’une réelle appropriation de compétences. Parfois même, elles ne laissent pas vraiment place à ce que beaucoup d’entre nous recherchent avant tout : le plaisir, le voyage épicurien, la stimulation de nos sens, si souvent oubliés, la découverte par le vécu, le concret, l’expérimentation, l’apprentissage par essai-erreur…

Aller à la rencontre des vignerons, des œnologues, des journalistes ou critiques spécialisés ? Les écouter développe nos connaissances. Pas nos compétences. Et nous restons trop souvent dépendants des sources d’expertise, sans possibilité d’agir. Le désarroi est là, partout, dans les rayons, au restaurant, dans la cave, au moment de choisir le vin, à table devant la maîtrise affichée par celui qui fait l’étalage de ses apparentes connaissances … …

Comme souvent, la solution réside sans doute dans une harmonieuse combinaison de tous ces chemins… Il faut du temps ? Des moyens ?

Peut-être pas tant que nous l’imaginons. C’est la conviction sur laquelle s’appuie QUITOU.com

limpidité vin rouge

© V. Roelandt

Et puis, surtout, se sentir accompagné, professionnellement mais simplement.

Non pas pour nous entendre dire ce que nous devons boire ou acheter, ni à quel moment…

Non pas pour nous dicter les normes des contextes de dégustation, les règles immuables des accords gourmands, les dogmes qu’il ne faut surtout pas transgresser…

Non pas pour se sentir contraint de systématiquement parcourir les sentiers de vignes comme il est d’usage de le faire, même si ce voyage-là, associé à la rencontre avec les acteurs du terrain, reste l’élément majeur de notre évolution.

Envisageons les choses de manière inhabituelle

L’idée est de rendre chacun acteur de son apprentissage, de permettre à tous ceux qui le souhaitent d’orienter leur propre voyage avec le vin, en suivant leurs envies et leur rythme, avec méthode, simplicité, en ayant les moyens d’évaluer l’évolution de leurs acquis. Aucun programme imposé mais la possibilité pour chacun de faire connaissance avec le vin par le biais de ses propres centres d’intérêt. Il y a tant de pistes à explorer. En déterminer un ordre codifié ? Ne comptez pas sur moi. Vous allez orienter votre parcours.

Ce chemin-là, s’il paraît indispensable de le démystifier en le rendant accessible à tous, il est tout aussi clair qu’il ne peut se parcourir sans accompagnement.

De nombreux acteurs se pressent aux bords de notre verre encore vide…

D’un côté, il y a ceux qui font le vin et ceux qui en parlent, ceux qui le dégustent et ceux qui l’enseignent. De l’autre, il y a tous ceux qui souhaitent pénétrer ce monde apparemment fermé et se laisser surprendre par ce qu’il peut leur offrir. Malgré de nombreuses et louables initiatives, cette faille reste béante. Un comble pour un « produit » dont la vocation originelle est le partage.

montagne de corton - bourgogne

© V. Roelandt – Pernand Vergelesses et la montagne de Corton

La découverte du vin, des hommes, des terroirs, des cépages et de la dégustation vous attend, vous qui avez compris que s’intéresser à ce merveilleux produit culturel, c’est déjà envisager la vie sous des abords tellement plus aimables… Vous accompagner dans ce voyage peut se résumer en un mot : plaisir… Le plaisir d’apprendre sérieusement, sans se prendre au sérieux et sans complexes, en utilisant un vocabulaire accessible qui rassemble et rapproche les amateurs de vin.

C’est à ce plaisir, à partager, que le concept « QUITOU.com » va vous inviter dans les prochaines semaines. Serez-vous présents au rendez-vous?

Q.

QUITOU.com

 

veraison raisin

Week-end oenologique et gastronomique dans les Ardennes avec Quitou

Week-end œnologique (initiation) et gastronomique dans les Ardennes – 5 et 6/09/2015

<H2>pinot noir</H2> - <H2>bourgogne</H2>

L’objectif poursuivi durant ce week-end œnologique est d’accompagner chacun des participants dans la découverte de la dégustation, par une approche innovante, conviviale et à la portée de tous, ainsi que dans le plaisir de l’échange car le vin est un puissant vecteur de partage.

Dégustation vin - Apprendre à deguster - Placer des mots sur ses perceptions

Toutes les dégustations du week-end suivront cet objectif de compréhension, au service d’une meilleure compétence en dégustation.

Durant tout le week-end, parallèlement à la formation en dégustation, l’accent sera mis sur les accords mets-vins, l’excellent chef Jean-Philippe Stine accordant une attention toute particulière à cette complicité. Au cours de chaque repas, plusieurs alliances seront proposées et commentées.

Pendant les deux jours, alternance de moments de formation théorique et pratique en initiation à la dégustation et de moments épicuriens à table.

Gastronomie - hotel Roses - Ardennes Pour le récit du précédent week-end à l’hôtel Les Roses, cliquer ici

Pour le programme du second week-end (approfondissement), cliquer ici

Week-end œnologique et gastronomique

?  Hôtel Les Roses à Libin, dans les Ardennes belges

Quand? Le samedi  et le dimanche 6 septembre 2015

Renseignements, modalités et réservations sur le site de l’hôtel: cliquer ici

 

Q.

cours oenologie

Nouvelle rubrique sur notre blog: Le Vin pour Tous !

Analyser le <H2>vin</H2> - Traduire des perceptions en mots

Traduire ses perceptions en mots…

Le vin pour tous, tout un programme…

Apprendre à aimer le vin par la découverte accompagnée est à la portée de chacun d’entre nous. Pourtant, reconnaissons-le, dans ce domaine, le microcosme professionnel semble avoir quelque peu oublié la vocation première du produit qu’il est censé promouvoir. Le plaisir de l’échange, rendu possible par l’utilisation de mots simples, adaptés au niveau de connaissances du plus grand nombre, est trop rarement au rendez-vous. Ce regrettable constat appelle une précision que les « experts » gagneraient à ne pas oublier dans leur communication.

Continue reading