Dîner de Presse - Park Side Brasserie - Vignerons de la Vallée de la Marne

Quand le meunier passe à table…

Six cuvées champenoises de la Vallée de la Marne et leurs accords gourmands

 

Restaurant Park Side Brasserie Brussels

Park Side Brasserie Brussels – © ATTVM

Dans la perspective de la préparation du festival oenotouristique « Champagne et Vous ! » qui aura lieu les 22 et 23 octobre prochains à Château-Thierry dans la vallée de  la Marne, les vignerons locaux ont organisé en début d’été un dîner de presse dont l’objectif était de faire connaître leurs projets et perspectives partagés.

J’évoquais plus en détail les tenants et aboutissants de ce festival dans ce précédent billet

C’est dans le chaleureux cadre du Park Side Brasserie à Bruxelles que nous attendaient quelques vignerons champenois de l’Ouest de la vallée pour un événement œnologique et gastronomique qui permit de mieux connaître leurs actions en faveur de la promotion de leur travail et de leur région mais aussi de souligner la remarquable polyvalence à table du seigneur local, le pinot meunier.

Voici mes commentaires de dégustation concernant les 6 cuvées présentées par leurs créateurs et les accords gourmands imaginés par Geoffrey Orban, l’expert-dégustateur qui s’était déplacé avec les vignerons.

Vignerons de la Vallée de la Marne - Bruxelles - Juillet 2016

Vignerons de la Vallée de  la Marne et Geoffrey Orban © ATTVM

 

Champagne Alain Mercier – Brut Blanc de Noirs – Cuvée Emile (2013) – 100% PM – 10g

Champagne Alain Mercier - Cuvée Emile - Brut Blanc de Noirs

© Quitou.com

Le vin: Cordon fin et reflets jaune sable. Dès l’ouverture, la fraîcheur de l’agrume s’impose, laissant ensuite place aux notes plus mûres de fruits exotiques (mangue, ananas). La bouche confirme, imposant une tonicité importante à l’attaque, relayée par une impression plus crémeuse en finale. Un vin texturé et charnu mais conservant une belle élégance d’ensemble. L’équilibre est harmonieux et la finale s’impose par sa sapidité, ponctuant une bouche qui s’élargit au fil de la dégustation.

L’accord : Crème de Comté et ananas. L’alliance ramène de la volupté et arrondit les angles parfois agressifs de l’ananas. Très belle complémentarité, dans une logique réussie de contraste entre les deux éléments. Savoureuse sensation de crème acidulée en bouche.

 

Champagne Gratiot-Pillière – Brut Héritage Millésimé 2011 – PM 59% / CH 23% / PN 18% – 9g

Champagne Gratiot-Pillière Cuvée Héritage 2011

© Quitou.com

Le vin: Cette cuvée exclusivement issue de vieilles vignes et ayant effectué sa fermentation alcoolique en fûts de chêne de 3 ans affiche une forte personnalité. Les reflets jaune-vert éclatants scintillent dans une robe aux larmes fluides. Les fruits secs s’en donnent à cœur joie (noisette, amande fraîche, pistache), associés à quelques senteurs végétales et florales (vétiver, tilleul). L’attaque se décline dans la rondeur mais assez rapidement, le milieu de bouche se resserre ouvre la voie sur une finale tendue et incisive, très vivifiante. En somme, un chemin inverse de la cuvée précédente…

L’accord : Saumon fumé au bois de hêtre. L’objectif est à la fois de permettre à l’acidité du vin d’aller chercher les acides gras du saumon et de tester la complémentarité de l’esprit « fumé » du vin et du poisson. Mon impression est mitigée. Les deux éléments s’entrechoquent quelque peu et le caractère fumé l’emporte malheureusement sur la fraîcheur de la cuvée.

 

Champagne Eve des Rêves – Brut Millésimé 2009 – PM 70% / CH 25% / PN 5% – 10g

Champagne Eve des Rêves - Brut Millésimé 2009

© Quitou.com

Le vin: De jolies bulles fines montent en train régulier, dans une robe légèrement citronnée, à l’arceau fin. La frangipane et les épices douces envahissent l’ouverture, relayées par les fruits blancs frais (poire, pomme). Intéressante vivacité olfactive à l’aération. En bouche, élégance, salinité et vivacité sont au rendez-vous. Finale soyeuse de persistance appréciable. Un vin complet, racé et frais, proposant une bouche élancée et sans aucune lourdeur.

L’accord : Cabillaud poché, pommes grenailles et herbes aromatiques. Magnifique entente entre le cabillaud pris seul et le champagne. La distinction du vin est préservée et l’alliance renforce la personnalité du champagne, qui n’en manquait déjà pas. Le champagne agit comme un écrin autour de la chair du poisson. J’ai adoré la complicité de ces deux-là!

 

Champagne Christian Naudé – Brut Blanc de Noirs – PM 70% / PN 30% (Vins de 2011/2012) – 10g

Osso Bucco à la milanaise

© Quitou.com

Le vin: Le cheminement des bulles est rapide. Les nuances sont dorées à reflets jaune paille assez soutenus. Les larmes sont épaisses et descendent lentement (peut-être en raison de la présence d’argiles et de marnes dans le sol). Le Meunier apporte les notes de pomme cuite et de pêche et le pinot noir s’exprime sur la prune mûre et les épices. En bouche, l’attaque place le vin sur la réserve mais rapidement, l’ensemble explose et le Meunier se lâche, imprimant un style opulent, gourmand et pulpeux. Les pinots sont tendus, puissants en acidité, mais plus feutrés dans une finale est surprenante d’évanescence.

L’accord : Osso Bucco de veau à la Milanaise (parfaitement maîtrisé et de cuisson idéale, viande fondante à souhait, relevée par les légumes et épices méditerranéens). Parfaite harmonie dans cette alliance, le vin possédant la puissance suffisante pour faire face (et compléter) les herbes aromatiques et légumes méridionaux. Un très bon moment épicurien, les deux complices s’associant pour notre plus grand plaisir. Non, le champagne n’est pas réservé qu’aux poissons, fruits de mer et crustacés!

 

Dérot-Delugny – Brut Rosé – PM 70% / CH 20% / PN 10% – 8g

Champagne Dérot-Delugny - Brut Rosé

© Quitou.com

Le vin: A la vue, impression contrastée de fluidité et de densité. La robe est framboisée à reflets légèrement orangés. Les petits fruits rouges s’expriment sans retenue (fraise des bois, cerise), relayés par une jolie fraîcheur mentholée et une note fumée qui apparaît au fil de l’aération (sol marneux ?). La bouche se montre svelte et enveloppante, sa bulle nettoie le palais. On y apprécie les saveurs d’amande fraîche et de céréales torréfiées. Dès le milieu de bouche, l’ensemble se resserre sur son acidité et la minéralité calcaire s’impose. Très tonique (pomelo), ce vin associe une réelle nervosité à un corps ample et velouté.

L’accord : Un chèvre cendré (et tranches de pommes granny) et un saint-nectaire. Ma préférence va vers le chèvre pour l’alliance « crayeuse » du vin et du fromage. La pomme rappelle par sa vivacité l’agrume (pomelo). La complicité avec le saint-nectaire s’appuie davantage sur un contraste entre les deux textures. Moins enthousiasmant à mon goût, l’alliance ne prenant pas vraiment, chacun des deux protagonistes restant dans son coin à observer l’autre…

 

Leclère-Torrens – Brut – PM 60% – CH 10% – PN 10% – 20% de vins de réserve – 10g

Champagne Brut Leclère-Torrens

© Quitou.com

Le vin: C’est sur cette cuvée uniquement que la maison tente de conserver le même goût chaque année. Les autres cuvées sont éphémères. Singularité du travail, les assemblages sont faits sur pressoir. Jolie robe chatoyante, jaune doré à paille, larmes éparses. Le bouquet associe les épices douces (cannelle) aux notes plus fraîches de vétiver, foin et menthe. Les agrumes ne sont pas en reste (mandarine, orange sanguine). En bouche, de l’accroche, une puissance maîtrisée n’empêchant pas l’élégance et une jolie expression de saveurs acidulées (agrumes), évoluant en finale vers un registre plus mûr (nectarine).

L’accord : Fraises et ananas, sorbet citron et feuilles de menthe). L’accord approche la perfection. Le dessert, contrasté par son sorbet acidulé qui équilibre la maturité et le sucre des fraises, trouve dans cette cuvée vineuse et vive à la fois les éléments de complicité nécessaires. Par conscience professionnelle, je mis un point d’honneur à finir mon assiette… et celle de ma voisine.

 

Tentative de conclusion

Au-delà des inévitables et souhaitables subjectivités inhérentes aux perceptions sensorielles de chacun, cette soirée a permis de valider sans aucune réserve l’adaptabilité à table des cuvées dominées par le pinot meunier. Et pas seulement dans le rôle d’un champagne gourmand, rond et mûr, idéal pour les pâtisseries du milieu d’après-midi…

Dos de cabillaud

Dos de cabillaud, légumes croquants, tomates en émulsion d’huile d’olives – © Quitou.com

Amateurs de cuvées champenoises à forte identité, de vins d’artisans, l’occasion vous est donnée de rencontrer ces vignerons et leurs nombreux collègues. Une trentaine de domaines seront représentés au festival de cet automne.

N’hésitez pas, au-delà de l’intérêt œnologique, c’est dans le cadre d’une magnifique région, la plus belle en Champagne selon moi, que se déroule le festival « Champagne-et-Vous ! 2016 »

Les vignerons nous reçoivent dans leur fief et c’est avec un enthousiasme non dissimulé que j’accepte leur invitation.

Serez-vous des nôtres ? Tous les renseignements sont ici..

Q.

 

© ATTVM

© ATTVM

Voici les références des vignerons présents:

  1. Champagne Alain Mercier
  2. Champagne Gratiot-Pillière
  3. Champagne Eve des Rêves
  4. Champagne Christian Naudé
  5. Champagne Dérot-Delugny
  6. Champagne Leclère-Torrens

 

 

 

 

 

verre de champagne "Champagne et Vous"

Champagne et Vous! Les vignerons de la Vallée de la Marne sont là pour vous y aider…

Champagne et Vous ! Ça vous fera du bien…

flûte champagne

© ATTVM

Aux quatre coins de l’hexagone, les initiatives se multiplient pour dynamiser l’image des différents terroirs et valoriser le travail des acteurs du terrain viticole. Systématiquement, elles prennent le visage de rencontres réunissant les vignerons, ceux qui promeuvent leur travail et les consommateurs. Ponctuellement, ces actions s’orientent vers la presse et la blogosphère pour développer la notoriété de ces initiatives. Pour avoir rencontré cet été quelques acteurs champenois et partagé avec eux un très alléchant moment œno-gastronomique, la démarche dont je vous parle aujourd’hui me tient particulièrement à cœur.

Les vignerons de l’Ouest de la Vallée  de la Marne ont compris l’importance de se regrouper autour d’un projet commun tout en conservant leur identité singulière. Pour ces acteurs-là, fini le temps où l’on se cloîtrait derrière ses grilles et dans l’intimité des caves, préservant comme un arcane majeur ses expériences de viticulture, secrets d’assemblages et recettes de vinification. Les « Ambassadeurs du Terroir et du Tourisme en Vallée de Marne » ont pris les choses en main, en véritable communauté de partages et d’intérêts.

Pour preuve, leur dynamisme en la matière s’est concrétisé depuis 2014 par l’organisation d’un événement viti-culturel et oenotouristique d’envergure joliment baptisé « Champagne et Vous ! ».

Affiche Champagne et Vous ! 2016

© ATTVM

La troisième édition de ce festival effervescent aura lieu les 22 et 23 octobre prochains sur le magnifique site du château médiéval de Château-Thierry, à l’époque une des plus importantes places fortes de France. Un endroit magnifique, à l’image d’une vallée qui regorge de richesses architecturales, culturelles, historiques et bien entendu viticoles.

Une trentaine de vignerons, réunis autour du plaisir de faire connaître leur terroir par la dégustation des différents visages de leur production, attendent les amateurs de vins habillés de bulles, ceux pour qui la répétition annuelle des styles ne représente pas le graal. Chacune de ces cuvées est marquée par l’empreinte du vinificateur, qui prendra plaisir à vous en parler. De multiples animations complèteront un programme déjà très séduisant : démonstrations viticoles (ateliers taille, greffage, dégorgement…), concours culinaire autour du champagne, fauconnerie, présentation de produits du terroir, balade dans les vignes en voiture de collection…

Art et culture entoureront les bulles. Cette mosaïque de richesses ne représente-t-elle pas la synthèse de ce qu’une contrée fière de ses racines et de son terroir peut offrir ? C’est toute une région qui nous parle, par ses trésors interposés.

La Vallée de la Marne coule jusqu’à Bruxelles

Dîner de Presse - Park Side Brasserie Brussels

Dîner de Presse – Park Side Brasserie Brussels – © ATTVM

Les dîners de presse restent une opportunité intéressante de rencontre pour les vignerons et ceux qui font écho de leur travail auprès des consommateurs dans leurs chroniques et billets. L’intérêt de ces activités dépend avant tout de la qualité des intervenants. J’ai ponctuellement connu à ce sujet de cuisantes désillusions. Par principe, quand c’est le cas, je n’en parle pas dans le détail.

En ce 5 juillet 2016, c’est à un dîner-dégustation que quelques journalistes et blogueurs ont été conviés par les vignerons locaux, au Park Side Brasserie à Bruxelles. L’animation y était assurée par les vignerons présents, bien sûr, mais aussi par Geoffrey Orban, dont les qualités d’expert-dégustateur mais aussi « raconteur de vins » et de pédagogue se sont avérées remarquables. Cette animation fut conviviale, enrichissante et pointue en terme de dégustation. Franchement, le genre de moment qu’on aimerait vivre plus souvent.

Au cours de la soirée, qui permit aux membres de l’Association de présenter l’esprit de leur démarche mais aussi leurs domaines, furent testées plusieurs alliances mets et vins qui, si elles n’échappèrent pas à la subjectivité des goûts personnels, eurent le mérite de souligner la complémentarité de différents assemblages ou cuvées mono-cépage avec une cuisine soignée et goûteuse. Dans certains cas, ces associations prirent le visage d’unions intimes, pour le plus grand plaisir de nos papilles!

Geoffrey Orban - Educavin - Animation du dîner de Presse au Park Side Brasserie Brussels

Geoffrey Orban – Educavin – © ATTVM

Geoffrey Orban avait sélectionné les plats, imaginant des alliances qui, pour la plupart, se révélèrent très harmonieuses. En souvenir, un accord formidable entre un millésimé 2009 (70% de pinot meunier) d’une grande élégance et un cabillaud poché, mais aussi un délice d’osso-buco de veau à la Milanaise qui trouva son parfait complice dans une cuvée Blanc de Noirs opulente et pulpeuse.

Vous trouverez mes commentaires de dégustation des différentes cuvées dégustées et leurs accords gourmands d’un soir dans un prochain billet. La place du pinot meunier y est prépondérante, voire exclusive pour la première d’entre elles.

Le pinot meunier, injustement sous-estimé

Né d’une mutation du pinot noir (que nous savons instable en la matière), ce cépage, qualifié par beaucoup et de manière réductrice de « grossier et inélégant », réserve bien des surprises et présente plusieurs atouts. Il est peu gélif, ce qui représente un avantage dans cette région dont les températures flirtent régulièrement avec la limite de mûrissement du raisin. Lors des années froides, il est le seul à atteindre des maturités réellement satisfaisantes et ne présente pas de fragilité à la coulure. De plus, les zones de la vallée où subsistent les brumes ne lui font pas peur. Un costaud en rondeur de texture donc, aux rendements très satisfaisants et au fruité intense, qui a trouvé sur les coteaux qui s’étagent de part et d’autre de la rivière et parfois très en hauteur sa terre de prédilection. La Vallée de  la Marne et ses terres argileuses l’ont accueilli les bras ouverts.

feuilles de pinot meunier

Feuilles de pinot meunier – © Quitou.com

Aujourd’hui, ce Meunier dont le nom est inspiré de l’aspect « enfariné »  duveteux d’une face de ses feuilles ne fait plus honte et nous nous en réjouissons. Il s’est pourtant peu exporté hors de Champagne. Pour l’anecdote, c’est dans la petite appellation ligérienne « Touraine-Noble-Joué » qu’on le retrouve dans un rôle non marginal.

Où sommes-nous?

Vallée de la Marne

Vallée  de la Marne – Secteur Hautvillers – © Quitou.com

Quelques mots de la région qui nous occupe. Sur les coteaux parfois abrupts de la vallée, le meunier déjoue les prévisions et lutte sans peine contre les lieux communs. Il démontre aussi ça et là que l’interdiction qui lui est faite de revendiquer le statut de Grand Cru, à l’inverse de ses deux complices le chardonnay et le pinot noir, peut localement s’apparenter à une injustice.

A cheval, en vélo ou en voiture, cette vallée dévoile sans retenue ses charmes et son riche passé historique. Tout y est imprégné de l’aura qui entoure un vin légendaire aux visages multiples, pourtant réunis sous un vocable unique.

De tous les terroirs champenois, la Vallée de  la Marne a toujours tenu une place singulière dans mes choix. Peut-être parce que ses paysages ondulants et parfois escarpés contrastent avec d’autres zones au profil nettement plus monotone.

Peut-être aussi parce que la douceur qui se dégage du lit tranquille de la rivière envahit sans contraste les versants où les vignes enveloppent les villages. Pour celui qui se laisse aller à la flânerie entre les règes et le long de l’eau, l’apaisement n’est jamais loin.

Peut-être encore parce que cette vallée de la mémoire porte dans de multiples recoins les stigmates de combats légendaires. Une histoire douloureuse et héroïque à la fois. Et puis, qui pourrait rester indifférent au berceau qui a donné naissance à Jean de La Fontaine, Paul et Camille Claudel, mais aussi au Pape Urbain II, déclencheur de la première croisade ?

Peut-être enfin parce que comme évoqué précédemment, cette zone champenoise a également su offrir quelques lettres de noblesse au pinot meunier, cépage mal-aimé, parfois méprisé, que de nombreuses grandes maisons achètent presque en cachette pour arrondir les angles de leurs cuvées et en rehausser la force aromatique. Un cépage qui pourtant, dans ce secteur, peut présenter des vertus qu’on ne lui prête habituellement pas et atteindre des niveaux d’expression et de profondeur insoupçonnés… Les vignerons locaux lui on fait confiance, sa surface de plantation représentant 70% des plantations.

Prenons rendez-vous pour une pétillante évasion!

champagne et vous

© ATTVM

Sous les couleurs automnales, l’événement « Champagne et Vous ! » 2016 rassemblera en octobre prochain à Château-Thierry tous ceux qui trouvent un intérêt à rencontrer des vignerons de caves particulières mais aussi des artisans locaux. Je ne manquerai pas ce rendez-vous.

Et vous ? Aurons-nous l’occasion d’y partager quelques bulles ? Si vos papilles vous démangent, si vous n’avez jamais déambulé dans les merveilleux méandres de la Marne, n’hésitez pas à me contacter pour m’en informer ; je suis prêt à organiser une expédition collective entre épicuriens dont la soif de découvertes et de partages est insatiable…

A très vite pour mes commentaire de dégustation et d’accords gourmands!

Q.

 

Pour en savoir plus sur ce festival, c’est par ici...

Pour une découverte plus globale de la zone viticole champenoise, c’est par

Coteaux de la Vallée de la Marne

© Quitou.com

 

 

 

 

 

champagne goulin_roualet

Un champagne sincère et extrêmement convivial

Champagne Goulin-Roualet – Cuvée Brut Sélection

 

Présentation

champagne goulin_roualet

© V. Roelandt

Le terroir de Sacy est reconnu pour sa faculté de souligner les qualités des cépages noirs et particulièrement du pinot meunier. Ce village est classé en 1er Cru à 90%.
Christophe Goulin a repris en 1990 le domaine familial géré par ses parents. Il exploite également des vignes sur le territoire de trois autres villages classés: Villedommange, Ecueil et le Mont Benoît à Villers-aux-Nœuds.

La cuvée Brut Sélection est le champagne traditionnel de la maison. Les vins de quatre années sont utilisés pour son assemblage qui met en présence pour moitié le cépage chardonnay et les raisins noirs (pinot noir et pinot meunier).

Dégustation

flute champagne

© V. Roelandt

Jolie robe jaune paille à reflets sable, de grand éclat.
Premier nez sur le pain grillé et les fruits compotés (pomme, poire). Subtile touche caramélisée évoquant la tarte tatin à l’aération. Un bouquet opulent et enveloppé, engageant par sa douceur d’expression.
Dès l’attaque, la vinosité de ce champagne de grande maturité s’impose sans retenue. Le registre des saveurs de fruits blancs bien mûrs envahit un milieu de bouche suave et dense, dont la rondeur se voit nuancée par une jolie acidité, apportant la tension nécessaire en finale. L’ensemble, savoureux et presque crémeux, conserve sa fraîcheur tout au long de la bouche mais sans aucune agressivité acidulée.

Accords gourmands

Si la rondeur de texture de cette cuvée lui permet d’être proposée à l’apéritif, la présence du chardonnay pour 50% laisse envisager de belles alliances à table.

  • En entrée, on peut le réserver aux huîtres chaudes (au champagne) mais aussi aux poissons gras (saumon froid en Bellevue). D’autres alliances sont possibles avec le foie gras en gelée, des Saint-Jacques poêlées et bien sûr, pour ceux qui en ont les moyens, du caviar.
  • En plat, on retrouve les fruits de mer (gratin d’écrevisses, queues de langoustines braisées) mais aussi les plats de poissons tels que le bar rôti au four, un filet de turbot sauce fine champagne ou un poisson en papillote).
  • Accords mets-vins champagneAu rayon des fromages, on s’oriente vers le maroilles, un camembert ou un chèvre frais. L’alliance avec le chaource est très harmonieuse.
  • En dessert, cap sur les glaces et sorbets mettant en présence les fruits blancs mais aussi sur une tarte tatin (aux poires et/ou aux pommes).

D’autres propositions d’accords vous attendent dans notre nouvelle rubrique Accords mets-vins !

Service

Le champagne se déguste frais mais non glacé. Un seau à demi rempli d’eau avec quelques glaçons est parfait. La température idéale est de 6-8°. Plus bas, la mousse sera réduite et les arômes bloqués.

Conservation

Si vous êtes amenés à devoir encaver cette bouteille, il est indispensable de la placer à l’abri de la lumière (le champagne est le vin le plus sensible à cet élément).

Vous coucherez vos bouteilles (pour éviter qu’elles ne « coulent », le bouchon doit être en contact avec le vin) et veillerez à ce que la température de conservation de la cave (ou du frigo à vins) reste fraîche (environ 12°).

Bonne dégustation !

Q.

– Lors du dernier voyage de Quitou Wine Travel en Champagne, nous avons visité la cave de Christophe Goulin. Pour le récit de ce périple, c’est ici

Dégustation de champagne chez Goulin-Roualet à Sacy

Quitou Wine Travel – Dégustation de champagne chez Goulin-Roualet à Sacy

 

Comment bien préparer notre "Joyeuse Entrée" en Bourgogne - Crémant de paul Chollet - Copyright Quitou

Quitou Wine Travel (2) : Champagne – L’effervescence approche

Quitou Wine Travel (2) : Champagne – L’effervescence approche

Après l’inoubliable expérience vécue en Bourgogne au printemps dernier avec un groupe de passionnés, le plus difficile n’était pas de décider si une autre expédition devait être mise sur pied mais plutôt d’en choisir la destination…

Notre car, dans les Hautes Côtes de Beaune -  Copyright Quitou

Le car de Quitou Wine Travel, en Hautes Côtes de Beaune                                                    Photo – VR

Continue reading